F.P.Journe

Young Talent Competition

2022
Soutenir les jeunes étudiants horlogers les plus talentueux du monde.

Notre mission

winner

Depuis 2015, La Young Talent Competition F.P.JOURNE soutient les jeunes étudiants horlogers et jeunes diplômés pour se lancer sur la route de l’indépendance.

Elle est organisée avec le soutien de The Hour Glass, détaillant horloger de luxe sur la région Asie Pacifique.

Nous connaissons les challenges rencontrés par de jeunes horlogers en devenir et notre but est de récompenser le talent en le faisant connaître à travers le monde et en mettant leur travail en lumière.

Le gagnant sera présenté à la presse internationale à la fin du mois d’avril 2022. Le gagnant recevra un diplôme et CHF 20'000.- pour acquérir des outils ou financer un projet horloger.

Comment participer ?

  • Les candidats doivent avoir au moins 18 ans révolus et moins de 30 ans
  • Être apprenti/élève horloger ou avoir obtenu son diplôme
  • Les étudiants indépendants sont également les bienvenus
  • Les candidats doivent avoir créé et réalisé de manière indépendante une montre ou construction technique
  • Un candidat n’ayant pas remporté le concours a le droit de se représenter une autre fois avec une nouvelle création (une création par année)

Les candidats seront jugés sur 4 critères:

  1. L’originalité du concept
  2. La complexité technique
  3. La beauté du design et l’élaboration des finitions
  4. La qualité du travail artisanal

Que faut-il soumettre ?

  • Remplir le formulaire d’inscription disponible en cliquant sur le bouton S'INSCRIRE ci-dessous
  • Soumettre les photos de la pièce ou de la construction technique
  • Soumettre une description détaillée, les caractéristiques techniques et les dimensions de la pièce ou de la construction technique

Dates

  • 28.05.2021 Lancement de la compétition 2022
  • 25.02.2022 Date limite d’inscription
  • Envoi des candidatures aux membres du Jury
  • 10.03.2022 Sélection du gagnant par le Jury
  • 05.04.2022 Annonce au gagnant
  • 29.04.2022 Présentation du gagnant durant une conférence de presse à Genève

Le Jury 

  • François-Paul Journe, Horloger constructeur
  • Philippe Dufour, Horloger constructeur
  • Andreas Strehler, Horloger constructeur
  • Giulio Papi, Horloger constructeur
  • Marc Jenni, Horloger constructeur
  • Michael Tay, The Hour Glass Singapour
  • Elizabeth Doerr, Journaliste horlogerie

 

Le gagnant de la Young Talent Competition bénéficiera de:

  • Présentation du gagnant à la presse internationale à la fin du mois d’avril 2022
  • Un chèque de CHF 20’000.- remis par The Hour Glass et F.P.Journe pour l’achat d’outils horlogers ou le financement d’un projet horloger
  • L’attribution d’un diplôme signé par François-Paul Journe et les membres du Jury

“ Il n’est pas facile pour les jeunes de démarrer. J’ai eu la chance de travailler dans l’atelier de mon oncle lorsque j’étais jeune et de recevoir le soutien d’acteurs passionnés du monde de l’horlogerie. C’est mon tour aujourd’hui de les soutenir comme je l’ai été à leur âge. ”

François-Paul Journe est le seul horloger trois fois vainqueur de l’Aiguille d’Or de la Fondation du Grand Prix d'Horlogerie de Genève et un des horlogers constructeurs les plus réputés de la haute horlogerie indépendante.

Lauréats

Mario Scarpatetti

Kalender Perpeten - Mouvement avec calendrier séculaire réalisé d’après son invention brevetée

29 ans - Parsonz - Suisse
Diplômé du Zeit Zentrum Grenchen - Juillet 2012

 

Introduction_  «L’idée de cette pendule avec calendrier perpétuel séculaire m’est venue durant l’hiver 2016, avec une sphère pour les phases de la lune et équation du temps, désirant que le mouvement de l’horloge ait une très longue autonomie. Le coeur du mouvement est le calendrier perpétuel qui se corrige automatiquement même lors d’années séculaires irrégulières. Contrôlé par une roue qui tourne une fois chaque 400 ans, la date n’a besoin d’aucune correction.

Résumé de l’invention de Mario Scarpatetti «calendrier perpétuel séculaire»_ En 2013, j’ai réalisé une pendule avec un calendrier perpétuel classique avec une roue de 4 ans mais quelque chose me dérangeait. Le mécanisme reconnaissait bien les années bissextiles entre les siècles mais pas si le siècle ou le millénaire était une année bissextile ou pas. J’ai d’abord pensé à un mécanisme qui reconnaîtrait si un centenaire ou un millénaire avait un 29 février ou pas. En 2013, lors d’un voyage en train, la solution m’est apparue. Mon idée était d’ajouter au mécanisme bien connu du calendrier perpétuel, une roue additionnelle qui tournerait une fois tous les 400 ans. La plus grande réussite est la facilité avec laquelle cette roue de 400 ans est entraînée.

Peu après, j’ai reçu une demande pour la réalisation d’un mouvement avec planétaire et j’ai mis mes dessins en attente. En 2016, j’ai finalement pu dessiner cette pendule avec mon propre calendrier perpétuel. J’ai commencé par l’usinage des premières roues et démarré la construction de ce grand mouvement qui a duré jusqu’à l’été 2018. Pendant la production, j’ai, en mars 2018, déposé un brevet pour mon invention auprès de l’Institut Fédéral Suisse de la Propriété Intellectuelle concernant ma roue de 400 ans et son indexation. Elle a reçu en 2018 le brevet N° CH 00400/18.

Réalisation des composants du mouvement_ Toutes les pièces du mouvement, à l’exception des quatre roulements à billes (Kugellager), ont été faites de façon traditionnelle. La plupart des composants ont été réalisés à partir de plaques de laiton ou acier et de barres rondes de laiton ou acier. Pour la réalisation du mouvement, j’ai fait tous les composants sans machines à commande numérique (NC ou CNC). Le mouvement se compose de 478 pièces individuelles et compte un total de 570 composants».

Données techniques_ Mécanisme horloge: Hauteur: 48 cm - Largeur: 48 cm Hauteur totale pendule: 203 cm - Poids total pendule: 50 kg. Mouvement: Hauteur: 42 cm Cadran: Hauteur: 41 cm - Poids: 21 kg, pierre Sassalbo de Poschiavo.

Indications_ Mois - phases de lune - années / heures - minutes - secondes - équation du temps / date - jour.

Le calendrier perpétuel séculaire expliqué en détail_ «Tous les composants, tels que la bascule de commande (Schaltwippe), sont exactement identiques à ceux d’un calendrier perpétuel classique avec une roue de 4 ans. Cette roue de 4 ans est la première de mon calendrier à présenter un aspect différent. Les 4 encoches des mois de février ont la même profondeur. La roue de 4 ans ne décide donc pas si février a 28 ou 29 jours. Un doigt entraîneur (Schaltfinger) fait pression sur le devant de la roue de 4 ans. Ce doigt fait un tour chaque 4 ans et fait avancer la roue de 400 ans d’un cran. Le mécanisme marche également avec deux doigts entraîneurs, comme décrit dans mon brevet.

La roue de 400 ans a dû être manufacturée de façon légèrement différente. La roue avance 2 fois chaque 4 ans mais pas régulièrement tous les 2 ans. Le positionnement se fait quelques mois avant une année bissextile (entre avril 2019 et janvier 2020). Le positionnement suivant se fait après le mois de février d’une année bissextile (e.g. entre avril 2020 et janvier 2021). La roue de 400 ans reste donc dans la même position pour à peu près 3 ans. Alors seulement le passage se fera, comme dans l’exemple entre avril 2023 et janvier 2024. Le saut consomme peu d’énergie puisqu’il se fait sur plusieurs mois. Le doigt s’accroche sur l’extérieur de la roue de 400 ans (fin engrenage de 200 dents). Un cliquet vient s’appuyer dans le même rouage pour se positionner.

L’intérieur de la roue présente 97 élévations. Le bec du palpeur du calendrier perpétuel touche la roue de 400 ans à chaque mois de février. Si le bec tombe dans une encoche, la pendule passe du 28 février au 1er mars. Si le bec reste sur l’une des 97 élévations, le mécanisme passe du 28 février au 29 février et ensuite au 1er mars la nuit suivante.

Cela devient intéressant en ce qui concerne les siècles ou les millénaires. Dans le cas de la roue dentée, il y a une très large encoche qui équivaut à trois centenaires consécutifs. A ce stade, au lieu de deux encoches, la roue dentée n’en a qu’une seule dans la largeur de 3 divisions suivant le prochain cran. Il y a, seulement au quatrième centenaire, un cran dans lequel le bec du palpeur touche le siècle. Principalement pour les siècles qui sont une année bissextile. C’est pourquoi la roue de 400 ans possède 97 élévations et non 100 sur la partie intérieure».

Un exemple concret_

  • En février 2021, le bec du palpeur se déplace et tombe dans une encoche. La pendule passe du 28 février 2021 au 1er mars 2021.
  • En février 2024, le bec du palpeur est sur une élévation. La pendule passe du 28 février 2024 au 29 février 2024.
  • En février 2100, le bec du palpeur tombe au milieu d’une large encoche. La pendule passe du 28 février 2100 au 1er mars 2100.
  • En février 2400, le bec du palpeur est sur une élévation. La pendule passe du 28 février 2400 au 29 février 2400.

Le calendrier Grégorien est basé sur un cycle de 400 ans, et après un tour de ma roue, le processus reprend depuis le début, comme pour le calendrier Grégorien. Le propriétaire de la pendule n’aura jamais à régler la date.

Norifumi Seki

23 ans - Tokyo - Japon

Pour sa montre de poche Spherical moon and drum calendar 

 

Projet_ Je suivais un cours dans mon école d’horlogerie durant lequel les participants pouvaient construire leur montre sur une année et j’ai choisi de réaliser cette montre comme projet de diplôme. Je désirais faire cette complication spécifique car je trouvais intéressant de réaliser une montre avec une phase de lune plus grande pour une meilleure visibilité. Comme le type de disque utilisé habituellement comporte une forte limitation dans les possibilités de dessin; je choisis de la réaliser avec une sphère permettant une plus grande visibilité. 

Défis_ La difficulté à laquelle j’ai dû faire face était que l’affichage vertical du calendrier ne fonctionnait pas comme je l’espérais mais l’affichage de la lune lui fonctionnait parfaitement. J’ai également eu des difficultés pour redessiner et produire la roue de balancier. Je m’attache encore à améliorer le saut rapide du calendrier. Réalisée entièrement en titane, la sphère de la lune de 20 mm de diamètre est réglable à l’aide d’un poussoir placé sur le côté du boîtier. Un tiers de la lune a été bleui à chaud et les deux autres tiers de la surface ont été recouverts d’or.

Affiché par deux larges guichets, contenant chacun deux tambours pour les chiffres, le calendrier est classique, avec le mois dans le guichet de gauche et la date dans celui de droite, les deux étant réglables par la couronne à 12h00. Comme l’affichage du calendrier se fait avec des tambours, plutôt qu’avec des disques, il est conduit par engrenages perpendiculaires sur l’à plat du mouvement.

Construction du mouvement_ Le mouvement est une combinaison de composants réalisés en partant de zéro et de composants repris de calibres test. Les parties que j’ai intégralement réalisées sont la platine, le mécanisme du calendrier et celui de la lune. La majorité des rouages, du spiral à la 4e roue, sont pris du Valjoux 7750, depuis longtemps un mouvement de base apprécié pour les complications à cause de sa robustesse et sa distribution d’énergie fiable. L’échappement provient d’un mouvement Peseux 7040 car je voulais faire fonctionner le mouvement à la fréquence de 3Hz au lieu de 4Hz afin que le balancier soit plus grand. J’ai ensuite produit le balancier à 4 bras et l’ai couplé avec le spiral du 7750. Ainsi, le pont de balancier conserve l’index régulateur Etachron du 7750. Le mouvement est doré jaune 18 ct. et fini avec des décorations perlage et Côtes de Genève. Le pont de balancier ainsi que le pont de la roue d’échappement sont gravés à la main. J’ai également produit les composants externes de la montre. Bien que le cadran semble guilloché machine, il a été gravé sur un tour car je n’avais pas accès à une machine à guillocher. La couleur du cadran argenté a été faite de manière traditionnelle, utilisant de l’acide sulfurique dilué. Les aiguilles ont été réalisées intégralement de zéro avec un mélange d’acier bleui à chaud et de laiton doré.

Données techniques_ 

Boîtier: laiton doré jaune 18 ct. 

Diamètre: 4.7 cm 

Epaisseur: 2.3 cm 

Longueur: 6.3 cm 

Poids total: 140 grammes.

Couronne et bélière également en laiton doré jaune 18 ct.

Mouvement: laiton doré jaune 18 ct. avec décoration perlage et Côtes de Genève, pont de balancier et roue d’échappement gravés main.

Cadran: guilloche gravé plaqué argent.

Lune: titane partiellement dorée, diamètre 20 mm.

Aiguilles: acier bleui et laiton doré. 

Tyler John Davies

27 ans - Birmingham - Angleterre

Pour sa pendule Equilibrium “L’expression de l’équilibre entre une et plusieurs forces”

Charles Routhier

24 ans - Morteau - France 

Pour sa montre bracelet Halley

 

Rémy Cools

20 ans - Morteau - France 

Pour sa pendulette Mechanica Tempus Pendulette Tourbillon

 

Théo Auffrey

22 ans - Boudry - Suisse

Pour son chronomètre régulateur Tourbillon à Paris

Tristan Ledard 

23 ans - Paris - France 

Pour sa pendule avec Equation du Temps Linéaire 

 

Anna-Rose Kirk 

27 ans - Birmingham - Angleterre 

Pour sa pendule The Horizon Clock

 

Anton Suhanov 

33 ans - Moscou - Russie 

Pour sa pendule Clock with Triple Axis Tourbillon 

Sebastian Schlette & Pontus Köhler 

Motala - Suède

Pour leur pendule Modèle de Tourbillon 

 

Kristian Myren

Ringsted - Danemark 

Pour sa pendule Monsters from the Id

 

Alexandre Götze 

Kreuzlingen - Suisse 

Pour sa montre avec Indicateur de minute rétrograde