2017

PRIX “HOMMAGE AU TALENT”

Mars 2017 - Une nouvelle distinction pour François-Paul Journe décernée par la Fondation de la Haute Horlogerie récompensant une personnalité hors du commun.

Chaque année, la Fondation de la Haute Horlogerie distingue deux personnalités du monde horloger qui ont marqué l’univers de la mesure du temps par leur style et leur savoir-faire « Hommage au Talent » et « Hommage à la Passion ». Sans le talent et sans la passion, la Haute Horlogerie serait probablement une activité de micromécanique régie par un ensemble de règles bien établies dont l’évolution irait de pair avec celles des sciences et des techniques. Il en va toutefois autrement. Créativité, innovation, arts appliqués sont autant d’ingrédients indispensables à la réalisation de garde-temps dont la vocation est d’entretenir le rêve. Des ingrédients qui se nourrissent de talent et de passion pour faire éclore une horlogerie d’exception.

Jeudi 30 mars 2017, à la Cité du Temps à Genève, le prix « Hommage au Talent » est revenu à François-Paul Journe, maître horloger constructeur et fondateur de la manufacture F.P. Journe Invenit et Fecit. Sa première collection, signée de son nom et complétée par la mention « Invenit et Fecit », selon la formule du célèbre Jean-Antoine Lépine, va d’emblée marquer les esprits. Les garde-temps de François-Paul Journe, tels un hommage contemporain aux grandes réalisations techniques de l’histoire horlogère, n’en démontrent pas moins un souffle créateur qui le désigne comme l’un des précurseurs de la nouvelle vague horlogère.

En trente ans, François-Paul Journe aura cumulé toutes les récompenses et tous les honneurs: Prix Gaïa du meilleur horloger, Chevalier des Arts et des Lettres, 5 fois le Grand Prix d’Horlogerie de Genève, dont 3 aiguilles d’Or . . . Il voit son talent une nouvelle fois récompensé par un jury indépendant, sous l’égide du Conseil Culturel de la FHH.

Le second prix «Hommage à la Passion» a lui été décerné à Ludwig Oechslin, constructeur horloger érudit et auteur de montres astronomiques d’exception. C’est à lui que l’on doit, lorsque qu’il était Directeur du Musée de La Chaux de Fonds, la magnifique restauration de la pendule de C.L. Detouche qui trône dans le show-room de la Manufacture à Genève.

Articles suivants